Cet article a d’abord été publié sur tawcan.com.

L’une des étapes essentielles pour toute personne à la recherche d’une Indépendance financière et retraite anticipée (appelée FIRE en anglais) consiste à investir dans des actifs afin qu’elle puisse vivre de ses rentes plus tard. Les actions représentent généralement l’instrument de placement favorisé en raison de leur liquidité et d’un rendement solide.

Bien qu’elles offrent un rendement annuel d'environ 7 % sur le long terme, elles peuvent s’avérer volatiles à court terme. Le terme « volatilité » signifie que les actions sont plus risquées et que certaines personnes éprouvent de la difficulté à dormir la nuit si la valeur de leur portefeuille baisse de 5 % ou plus. De plus, la volatilité est problématique si vous vivez de vos actifs et que vous avez besoin d'un revenu mensuel fiable.

C'est pourquoi l'une des anciennes règles d’or sur la répartition de l'actif consiste à augmenter la portion de titres à revenu fixe lorsqu’on vieillit. Comme leur nom l'indique, les placements à revenu fixe tels que les obligations, les CPG et les fonds du marché monétaire vous procureront chaque mois un revenu fixe et fiable.

Mme T. et moi-même sommes encore relativement jeunes (35 ans environ) et les actions constituent donc la majeure partie de notre portefeuille de placements. Mais cela ne veut pas dire que nous n'investissons pas dans des placements à revenu fixe. Je pense que les investissements dans des titres à revenu fixe, comme les obligations par exemple, ont leur place dans tout portefeuille de placements. Le pourcentage de placements à revenu fixe détenus dans votre portefeuille doit dépendre de votre âge, de votre tolérance au risque et de la date de votre départ en retraite.

Pour ce qui est des obligations, les options typiques sont les obligations gouvernementales, municipales et de sociétés présentant différents niveaux de risque et de rendement. Les obligations d’État vous offrent habituellement le rendement le plus bas et le risque le plus faible alors que les obligations d’entreprise génèrent le rendement le plus élevé, mais avec un risque accru. Les obligations municipales se positionnent entre ces deux types de placement.

Pour les investisseurs souhaitant obtenir des rendements supérieurs sur leurs investissements en titres à revenu fixe ainsi qu’une plus grande diversification d’actifs, les obligations privées peuvent être une bonne option.

 

L’investissement avec les obligations vertes de CoPower

J’ai écrit, il y a quelque temps, sur l’obligation verte CoPower qui est un produit privé à revenu fixe garanti par des prêts accordés pour des projets liés aux énergies propres et à l’efficacité énergétique. L'argent collecté grâce aux obligations vertes est utilisé pour financer des projets d'infrastructure tels que l’installation de panneaux solaires sur toit, des rénovations en éclairage DEL ou des projets géothermiques.

 

Portefeuille de projets

 

Avec un marché boursier de plus en plus volatile etun nombre croissant d’indicateurs faisant allusion à une récession, il est, à mon avis, logique de diversifier son portefeuille de placements. Un investissement tel que l’obligation verte de CoPower est le moyen sur lequel je me penche pour faire cela. 

De plus, étant respectueux de l'environnement, j'aime beaucoup l’impact positif de ces obligations vertes sur notre environnement au travers de la réductions des émissions de CO2. L’entreprise indique qu'elle a déjà évité le rejet de plus de 6 000 tonnes de CO2 et que les investisseurs reçoivent un rapport trimestriel faisant état de leur impact positif en matière d’environnement.

Le montant minimal pouvant être investi dans une obligation verte est de 5 000 $ (et jusqu’à 500 000 $ maximum). L’obligation verte de 6 ans offre un rendement annuel de 5 % et l’obligation verte de 4 ans génère un intérêt de 4 % par an. Lorsque vous investissez dans des obligations vertes, vous pouvez recevoir un intérêt simple (versement d’une somme fixe) ou un intérêt composé (les paiements sont réinvestis pour offrir un rendement plus élevé). J'ai évoqué le pouvoir de l'intérêt composé ici.

 

Les avantages des obligations vertes de CoPower

Les obligations traditionnelles cotées sur les marchés publics sont liquides (les obligations vertes CoPower ne le sont pas et doivent être conservées jusqu'à leur date d’échéance), mais je pense que les obligations vertes présentent certains avantages clés par rapport aux obligations cotées en bourse, particulièrement aujourd'hui, à l’heure où les marchés sont incertains.

Comme vous le savez peut-être, il existe une relation inverse entre les taux d’intérêt et le prix des obligations. Donc, lorsque la Banque du Canada commence à relever ses taux d'intérêt dans le but de réduire l'inflation, le prix des obligations publiques est en baisse. Les obligations vertes CoPower ne sont pas exposées aux fluctuations des prix liés aux taux d’intérêt car ce sont des investissements privés. Le rendement de 5 % sur leur obligation à 6 ans ne change pas. Ceci signifie que lorsque vous investissez 5 000 $, vous recevrez un intérêt simple de 250 $ par an, soit 1 500 $ à l’échéance du placement de 6 ans plus votre capital de 5 000 $. La tranquillité d’esprit de ne pas avoir à se soucier de la fluctuation du cours des obligations peut s'avérer fort intéressante pour certains investisseurs.

L’ajout d'un placement privé dans votre portefeuille et d'un investissement sécurisé par des actifs physiques peut en général contribuer à réduire la volatilité de votre portefeuille et à protéger vos rendements. Les projets financés par CoPower poursuivront leur réduction de la consommation d’énergie ou la production d’énergie solaire, contribuant ainsi au remboursement des prêts, quelle que soit la tendance des marchés financiers.

L’autre avantage des obligations vertes CoPower est que, contrairement à la plupart des investissements privés, vous pouvez les conserver dans votre compte CELI ou REER. Vous pouvez donc réinvestir vos intérêts et votre capital tout en étant fiscalement judicieux.

Personnellement, le principal avantage des obligations vertes est leur rendement attrayant. Le taux de rendement des obligations canadiennes à 10 ans était de 1,99 % et celui des obligations à 5 ans était de 1,92 % à la date du 20 décembre 2018. Le rendement du produit de placement Vanguard Aggregate Bond Index (VAB) était de 2,94 % et celui du Vanguard Canadian Long-Term Bond Index ETF (VLB) était de 3,62 %. À titre comparatif, les obligations vertes ont un rendement de 5 % sur 6 ans et de 4 % sur 4 ans. Donc, si vous êtes à la recherche d’un revenu fixe supérieur, les obligations vertes peuvent être une bonne option de placement pour vous.

Cela dit, les obligations vertes CoPower présentent davantage de risques associés que les obligations gouvernementales considérées comme ayant un risque faible. Par exemple, un problème technique généralisé dans l'un des portefeuilles de projets en énergie propre pourrait entraîner un retard de paiement ou un défaut de remboursement dans des situations exceptionnelles. Pour réduire ce risque, CoPower demande régulièrement aux propriétaires de projets d’établir un fonds de réserve pour le service de la dette et de s'assurer que les garanties et assurances sont mises en place, s’il y a lieu. Il est encourageant de savoir que l’entreprise n’a à ce jour pas eu de prêt en souffrance et que tous les paiements d’intérêts ont été versés dans les temps, que ce soit des emprunteurs à CoPower ou de CoPower aux investisseurs. CoPower fournit une myriade d’informations sur son site et dans sa notice d'offre concernant d’autres risques et la façon dont l’entreprise les atténue pour les investisseurs.

 

Quelques éléments à signaler

Si vous décidez de faire un placement avec CoPower, les obligations vertes peuvent être achetées sur leur plateforme en ligne en suivant une procédure très simple. Il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte de courtage et de payer des frais de négociation. Mais si vous voulez conserver vos obligations dans un REER ou un CELI, vous devez le faire par l'intermédiaire d'une institution financière qui peut vous imposer des frais. Le site de CoPower indique que Questrade est l'option la plus simple et la moins chère.

L’investissement lié à ces obligations est réalisé dans un portefeuille diversifié comprenant de nombreux projets. Vous n’êtes donc pas tenu de choisir les projets verts dans lesquels vous investissez, un élément qui a pour effet de rendre la démarche de placement beaucoup plus compliquée. CoPower a déjà fait le travail pour vous. Le portefeuille d’obligations vertes comprend à l’heure actuelle des prêts destinés à plus de 1 100 projets individuels. 

De plus, les obligations vertes sont des investissements privés et doivent être détenues jusqu'à leur échéance. Autrement dit, les obligations vertes ne peuvent être ni vendues sur un marché secondaire ni remboursées avant la fin de leur durée. Ceci est très différent des obligations gouvernementales canadiennes ou des Vanguard Bond Index ETF. Il convient donc, avant d'investir dans les obligations vertes, de vous assurer que les conditions de durée sur 4 ou 6 ans vous conviennent, car il vous sera impossible de récupérer votre capital avant la date d’échéance du titre. À la différence des investissements publics, vous recevrez moins de rapports d’information sur lesquels baser vos décisions. 

Dernières réflexions

Étant respectueux de l'environnement, Mme T. et moi-même avons toujours aimé l'idée d’un investissement vert. Les obligations vertes offrent à l’investisseur adéquat non seulement la possibilité d’investir dans l’écologie, mais elles permettent également une plus grande diversification d’actifs avec de bons rendements.

Si vous recherchez un investissement différent des options de placement habituelles, je vous recommande vivement de jeter un coup d'œil sur les obligations vertes. Vous pouvez en apprendre plus sur CoPower et les obligations vertes ici.

Cet article a d’abord été publié sur tawcan.com et a été sponsorisé et sollicité par CoPower. Toutes les réflexions et opinions sont celles de l'auteur et peuvent être différentes des vues d'autres investisseurs ou d'investisseurs potentiels sur les obligations vertes CoPower.