Cet article a d’abord été publié sur boomerandecho.com.

Alors que les actions dans le cannabis ont pas mal attiré l’attention des investisseurs cette année, un type d’investissement écologique différent est en train d'émerger sur les marchés mondiaux. Les obligations vertes sont utilisées pour financer des projets environnementaux et bons pour le climat, dans les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, la gestion efficace de l’eau, la bioénergie, les bâtiments écologiques et à faibles émissions de carbone, pour en citer quelques uns.

D'après Moody’s, ce secteur, en expansion rapide, devrait permettre d'émettre 250 B$ en obligations vertes en 2018, un chiffre en hausse par rapport aux 155 B$ de l'année précédente. La Climates Bonds Initiative estime que les émissions annuelles d’obligations vertes devraient atteindre 1 T$ dès 2020.

Typiquement, les investisseurs dans les obligations vertes sont de larges institutions ou des gouvernements, mais les investisseurs particuliers comme vous et moi peuvent aussi tirer avantage de ce secteur en pleine croissance tout en contribuant à avoir un impact mesurable sur l'environnement.

 

Les obligations vertes CoPower

C’est là qu’intervient CoPower. Leurs obligations vertes incluent une obligation de 6 ans avec un rendement annuel de 5% et une obligation de 4 ans avec un rendement annuel de 4%. Cela vous semble intéressant? Moi aussi! 

Les investisseurs peuvent choisir de recevoir des paiements d'intérêts trimestriels (intérêts simples) versés directement sur leur compte bancaire, avec le capital repayé à maturité, ou peuvent réinvestir leurs intérêts dans les obligations vertes et gagner des intérêts sur les intérêts accumulés en plus du capital (intérêts composés).

L’investissement minimum est de 5 000 $ et, après ce seuil, les obligations peuvent être achetées par incréments de 1 000 $. Les investisseurs peuvent obtenir les obligations directement avec CoPower ou en ouvrant un REER ou un CELI dans un service de courtage à escompte comme Questrade. Consultez votre institution financière ou votre conseiller pour vérifier si les obligations vertes CoPower sont un investissement admissible au sein de votre portefeuille.

Il est important de noter que les obligations vertes CoPower sont des placements privés et qu’elles ne peuvent donc être ni échangées sur les marchés publics, ni revendues ou échangées facilement sur un marché secondaire. Les investisseurs doivent être prêts à conserver leurs obligations jusqu’au terme.

 

Dans quels types de projets CoPower investit?

L’un des investissements les plus récents de CoPower est un portefeuille de 6,4 M$ dans des projets résidentiels de chauffage et de climatisation géothermiques à Kelowna en Colombie-Britannique. Ce système capture l'énergie thermique du sol et la transfère via le système de chauffage et de refroidissement existant (le système s'inverse en été pour retirer la chaleur et la transférer dans le sol plus frais).

Un tel système peut coûter 30 000 à 50 000 $ en installation aux propriétaires. Grâce au financement de CoPower, le promoteur de projet, GeoTility, installe les systèmes géothermiques et les propriétaires paient des frais fixes trimestriels en échange du service énergétique.

CoPower estime que le risque de non-paiement est faible car le chauffage et la climatisation sont considérés comme un service essentiel.

La beauté de l’histoire est que les 658 projets individuels de ce portefeuille devraient éviter plus de 3 273 tonnes de CO2e par année. C’est l'équivalent pour chacun de ces propriétaires de se débarrasser de leur propre voiture et de celle de leur voisin.

Les autres investissements de CoPower dans des projets comprennent plusieurs portefeuilles de rénovations DEL dans des immeubles condos en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta, ainsi que des projets solaires en Ontario.

 

 CoPower portfolio investments

Qui investit dans les obligations vertes CoPower?

CoPower explique que ses investisseurs en obligations vertes sont « des milléniaux qui font leur premier investissement, des grands-parents qui investissent pour leurs petits-enfants, des conseillers en placements qui achètent pour le compte de leurs clients, ainsi qu’une institution financière canadienne majeure ».

J’ai discuté avec l’un de leurs investisseurs, le Dr Carl Durand, un optométriste de 31 ans.

M. Durand a investi pour la première fois en 2017 lors de la deuxième émission d’obligations vertes de CoPower et a depuis réinvesti dans la troisième émission d’obligations vertes de CoPower de 2018.

Il m’a raconté qu’il avait entendu parler de CoPower par Tim Nash de The Sustainable Economist.

« J’avais recherché des possibilités en obligations vertes mais trouvé que la plupart était disponible seulement aux résidents de certaines provinces. Tim a suggéré que j'étudie CoPower qui débutait juste à ce moment. »

Dans le portefeuille du Dr. Durand, les obligations vertes sont dans la partie mollassonne, du style des investissements FNB qui comprend des capitaux propres canadiens, américains et internationaux, ainsi que des FPI et des actions privilégiées.

Il me confie qu'auparavant « j’avais des FNB canadiens d’obligations (comme VAB), mais je les ai remplacés par mes obligations vertes CoPower comme le revenu fixe de mon portefeuille » 

Pourquoi investir dans des obligations vertes? Pour des investisseurs comme le Dr. Durand, c’est penser à ce qui est bon pour la planète mais aussi pour son portefeuille.

Sa première motivation était de réduire son bilan carbone personnel et de financer directement l'économie verte en pleine essor. Pour lui, on ne pouvait pas vraiment compter sur le gouvernement pour agir sur le changement climatique, donc il fallait que les particuliers avancent de leur côté.

Lorsqu’il a fait ses calculs et a vu que le rendement annuel de CoPower était de 5% (pour l’obligation de 6 ans), il a vu que cela lui permettrait d'améliorer ses rendements dans la partie des revenus fixes de son portefeuille d'environ 2%.

Il me dit que « on pourrait sans doute dire que je l’ai fait pour les avantages environnementaux et que je suis resté pour les rendements ».

Le Dr. Durand passe par Questrade pour détenir ses obligations vertes CoPower dans son CELI et son REER, mais pour ses investissements hors comptes enregistrés, il a choisi de passer directement par la plateforme CoPower.

Pour ce qui est du risque, le Dr. Durand se considère plutôt comme étant un investisseur réticent à prendre des risques. La diversification permet de les réduire et c’est pour cela qu’il investit dans des FNB plus larges plutôt que dans des actions individuelles.

Bien que les placements privés, comme les obligations vertes CoPower, soient considérés comme une classe d’actifs plus risqués, il estime qu’elles sont bien diversifiées « par le nombre de projets variés qu’elles incluent (du solaire à la géothermie en passant par l'efficacité énergétique) et par leur situation géographique à travers le pays » et se sent à l’aise avec l'équation risque/ rendement par rapport à ses objectifs financiers et d’impact.

De plus, il m’explique que le nombre même de parties prenantes impliquées dans les projets, comme les milliers de propriétaires de condos dans les projets de rénovations DEL, et des centaines de propriétaires dans les projets géothermiques, participe à répartir davantage encore les risques, « ce qui m’offre la tranquillité d’esprit».

 

Le mot de la fin

Un rapport sur le changement climatique récemment publié par 91 scientifiques issus de 40 pays nous a alertés sur les effets catastrophiques du changement climatique dès 2040 si aucune mesure drastique n’est mise en place pour faire marche arrière.

Investir une petite portion de votre portefeuille dans les obligations vertes semble être un acte approprié pour avoir un impact sur l'environnement tout en augmentant la part de revenus fixes de votre portefeuille. 

Est-ce que je vous ai parlé du rendement fixe de 5 % de l’obligation CoPower de 6 ans?

Si vous n’avez pas spécialement à coeur d’aider la planète, au moins l'investissement peut vous permettre de rembourrer votre portefeuille. Que vous soyez un millennial socialement conscient  cherchant à avoir un impact, ou un retraité à la recherche d’un revenu fixe fiable, ca vaut le coup de penser aux obligations vertes CoPower.

 

Apprenez-en plus ici sur les obligations vertes émises par CoPower.

Cet article vous est présenté en partenariat avec CoPower. Les opinions exprimées sont les miennes. Tous les détails sont disponibles dans la notice d’offre des obligations vertes CoPower III.