Investir en connaissance de cause est important. C’est de vos économies durement gagnées dont on parle quand même! Il existe des tonnes d’options, mais toutes les opportunités d’investissement ne sont pas faites pour tout le monde, et faire les bons choix commence par réfléchir à ce qu’on veut tirer de notre argent.

Il ne s’agit pas juste de comparer les taux d'intérêts. Vous devez penser aux autres facteurs qui sont importants à vos yeux, par exemple, si vous pouvez accéder facilement à votre argent en cas de besoin, quels risques vous acceptez de prendre, ou quel impact positif vous souhaitez avoir.

Alors que vous envisagez d'intégrer les obligations vertes de CoPower à votre portefeuille, nous avons pensé que cela pourrait vous intéresser d’en apprendre plus sur leurs caractéristiques principales et sur comment elles se situent par rapport aux autres opportunités d’investissement.

 

Comment les obligations vertes s'intègrent-elles?

Pour comprendre à quoi on peut les comparer, prenons d’abord un peu de recul et regardons quel rôle les obligations vertes peuvent jouer dans un portefeuille diversifié.

Les obligations vertes CoPower sont un placement à revenu fixe et offrent un rendement fixe versé à intervalle régulier, et dans notre cas il s’agit de versements trimestriels qui peuvent atteindre jusqu'à 5% par an avec notre obligation verte de 6 ans.

Les obligations sont soutenues par un portefeuille diversifié de prêts à des projets en énergie propre qui utilisent des technologies éprouvées. Les rendements viennent des revenus stables générés par la vente d'énergie propre ou par les économies d'énergie selon les dispositions des contrats avec les contreparties (le payeur final de l'énergie ou du service énergétique) pour lesquelles le risque est faible à modéré, comme un gouvernement ou un groupe diversifié de contrepartie, telle une société de condominiums.

Elles sont aussi un placement privé, ce qui signifie qu’elles ne s'échangent pas sur les marchés publics. L’avantage est que leur valeur ne fluctue pas en fonction des marchés publics. De plus, les placements privés ne peuvent pas être encaissés avant la fin de l'échéance et c’est pourquoi nous conseillons aux investisseurs d’être à l’aise à l'idée de garder leur obligation jusqu'à l'échéance choisie de 4 ou 6 ans. Il est important de noter que les émetteurs privés ne sont pas soumis aux mêmes lois sur la divulgation que les sociétés publiques, ce qui signifie que les investisseurs ont moins accès aux informations lors d’un placement privé.

Les obligations vertes de CoPower sont aussi admissibles pour être intégrées à des comptes enregistrés tels qu’un REER ou un CELI, une option attrayante pour nombre de nos investisseurs.

Enfin, en tant qu’investissement d’impact, nos obligations visent à générer des rendements financiers aux taux du marché, ainsi qu’un impact positif, qui est dans notre cas, la réduction d’émissions de carbone. Nous fournissons à nos investisseurs des rapports d’impact transparents ainsi que des rapports financiers.

 

Comment comparer les obligations vertes aux autres placements à revenu fixe?

Nous avons utlisé Ratehub.ca pour faire les comparatifs suivants de plusieurs options de placements populaires. Ratehub est un outil en ligne qui permet aux Canadiens de comparer des milliers de produits financiers, y compris des emprunts immobiliers, des cartes de crédit, des comptes d'épargne, des CPG, des CELI, des REER et des produits d’assurance.

 

Fixed income comparison chart

*Rendement: le rendement à échéance a été utilisé comme taux d'intérêt pour les obligations de la Banque du Canada et de l’Ontario et pour le FNB iShares Canadian Universe Bond ETF. Le FNB Horizon Active High Yield Bond ETF utilise un rendement annuel estimatif. Les CPG et les obligations vertes CoPower proposent un taux fixe qui ne varie pas pour toute la durée du placement.

** Liquides: Se réfère à la facilité de convertir un placement en espèces. La coche signifie que le placement s'échange quotidiennement et peut être acheté et vendu facilement.

Les conditions des différents produits de placement mentionnés dans cet article de blog sont fournies à des fins d'illustration uniquement et peuvent avoir changées depuis la date de publication. Veuillez consulter un conseiller professionnel en placement ou contacter l'émetteur des produits de placement directement pour des informations à jour.

 

Les comptes d'épargne à intérêt élevé

Les comptes d'épargne à intérêt élevé valent le coup d’être mentionné comme alternative à un produit d’investissement. Comme on peut s’en douter par son nom, un compte d'épargne à intérêt élevé offre un taux d'intérêt plus élevé qu’un compte d'épargne ordinaire. Bien qu’ils ne proposent généralement pas un rendement aussi élevé qu’un produit de placement, ils vous offrent l’avantage et la flexibilité de pouvoir retirer et déposer de l’argent comme bon vous semble.

Pour les investisseurs soucieux de leur impact, il est bon de rappeler que les banques utilisent les dépôts pour financer leurs autres investissements, susceptibles d’inclure des sociétés ou des projets que vous préféreriez ne pas soutenir.

Consultez ratehub.ca pour comparer les nombreux comptes d’épargne à intérêt élevé disponibles.

 

Les obligations d’État

Une obligation d’État est essentiellement une reconnaissance de dette de l’État. Un investisseur peut acheter une obligation émise par le gouvernement fédéral, provincial ou municipal, et cette entité s’engage à rembourser le capital plus des intérêts sur une période de temps donnée.

Les obligations de la Banque du Canada font partie des placements à revenus fixes les plus sûrs qu’un Canadien puisse acheter. La Banque du Canada émet des dizaines de milliards de dollars en obligations chaque année, avec des échéances allant généralement de 1 à 10 ans. Soutenues par le gouvernement du Canada, le risque de non-paiement de ces obligations est faible. Et parce qu’elles s'échangent quotidiennement, elles offrent une forte liquidité, en d’autres mots, vous pouvez les acheter et les vendre facilement.

Un peu plus haut sur l'échelle des risques/ rendements sont les obligations émises par un gouvernement provincial. Les gouvernements provinciaux sont plus petits en taille, donc ils ont un risque de crédit plus élevé, mais dans l’ensemble, le risque de défaut de paiement d’un gouvernement provincial reste toujours très faible.

Comme ils s'échangent sur les marchés obligataires publics, la valeur des obligations d’État fluctue. Bien que le taux d'intérêt reste constant, le prix d’achat d’une obligation peut varier. Par exemple, à la date de publication de cet article, une obligation de 5 ans à 1,75% de la Banque du Canada s'échange à 98,40 $, ce qui signifie que pour chaque capital de 100 $, vous recevez une remise de 1,60 $ qui permet de vous compenser pour un coupon plus bas, ce qui revient à un rendement annuel de 2,11 %.

  

Les certificats de placement garanti (CPG)

Un certificat de placement garanti, ou CPG, vous permet d'épargner et de gagner des intérêts sur votre placement sur une période de temps donnée tout en offrant la sécurité de la garantie du capital et des intérêts. Les CPG doivent généralement être assurés par la Société d'assurance-dépôts du Canada (SADC) jusqu'à 100 000 $.

Pour les investisseurs à la recherche d’une option conservatrice, l’avantage de cette garantie peut justifier ce rendement plus faible, actuellement de l’ordre de 1,5 à 3,5%.

Il existe de nombreux facteurs qui vont influencer le taux d'intérêt d’un CPG. Certains CPG sont encaissables, c’est à dire que vous pouvez les vendre quand vous en avez besoin, ce qui est un avantage qui vous fera généralement accepter une indemnité plus faible. De même, pour bénéficier d’une réduction sur votre facture fiscale, un CPG qui peut être détenu au sein d’un compte enregistré comme un REER ou un CELI offrira probablement un rendement plus bas que ceux détenus dans un compte non-enregistré.

Pour mieux comprendre ces dynamiques, consultez l’outil de comparaison des CPG et de leur taux sur ratehub.ca.

 

Les FNB à revenu fixe

Un FNB à revenu fixe va regrouper une variété d’obligations afin de répliquer un index. L’un des plus courants est le FNB iShares Canadian Corporate Bond ETF qui offre actuellement un rendement annuel de 3,03 %. Il faut noter que les FNB font généralement payer un frais de gestion. Dans le cas du FNB iShares Canadian Corporate Bond ETF, le frais de gestion s'élève à 0,4 %.

Selon les préférences de chacun, les FNB peuvent être une très bonne option de placement pour les investisseurs qui souhaitent obtenir une exposition à un marché ou à une classe d’actif, comme des revenus fixes, sans les complications et les frais qui vont avec l’achat d’obligations individuelles.

 

Les obligations de société à rendement élevé

Une obligation de société est généralement soutenue par le bilan de la société émettrice. Les investisseurs dans des obligations de société se montrent confiants que l'émetteur sera dans une position financière suffisamment solide pour pouvoir rembourser les investisseurs à l'échéance de l’obligation. Les émetteurs à haut rendement ont un risque de défaut plus élevé qu’un émetteur noté. C’est pourquoi il leur faut inciter les investisseurs à acheter leurs obligations en compensant l’exposition à un risque additionnel avec un rendement plus élevé.

De même, vous pouvez acheter un FNB d’obligations à rendement élevé, le FNB Horizon’s High Yield ETF par exemple, qui est un portefeuille diversifié de créances à haut rendement en Amérique du Nord avec une notation de crédit moyenne de BB et qui offre actuellement un rendement annuel de 5,98%.

 

Les placements sur le marché boursier

Il convient de mentionner que des placements à revenu fixe comme ceux ci-dessus ne vont probablement représenter qu’une partie de votre portefeuille diversifié. Beaucoup d’investisseurs ont aussi des placements sur le marché boursier. Ceux-ci peuvent inclure des actions individuelles d’entreprise, par exemple avoir une minuscule participation dans Apple ou Google, des fonds mutuels ou des FNB qui regroupent une sélection diversifiée d’actions pour vous exposer à un segment plus large du marché.

La valeur des placements sur les marchés boursiers varient grandement, mais il n’y a aucune garantie dans leur rendement. Prenons l’exemple de General Electric (GE), ce conglomérat et nom familier américain connu pour ces moteurs d’avion, services de santé et d'énergie. Après avoir été la plus grande société au monde en valeur marchande, GE a aujourd’hui du mal à se restructurer et a perdu plus de 100 milliards de dollar en richesse d’actionnaire depuis juin 2017.

En contrepartie de cette volatilité et de ce risque, les placements en Bourse offrent aussi la possibilité d’un taux de rendement élevé. Les autres avantages sont un haut niveau de liquidité, les actions pouvant généralement être vendues facilement sur les marchés publics, et la facilité de les détenir dans des comptes enregistrés.

 

Choisissez sagement et demandez conseil

Chez CoPower, nous parlons de l’importance d’investir les yeux grands ouverts. Au bout du compte, il s’agit de comprendre vos objectifs, vos préférences et vos croyances, de vous renseigner sur les opportunités disponibles et de choisir les produits de placement qui vous conviennent. Les obligations d’État, les obligations vertes, les CPG et les actions de sociétés peuvent être de bonnes options de placement, mais c’est à vous de décider comment vous souhaitez investir votre argent.  

Avis: Cet article de blogue ne représente pas un conseil ou une recommandation d’investissement. Veuillez demander les conseils d’investissement d’un professionnel indépendant lorsque vous choisissez un placement pour votre portefeuille.