Chad Joshi est ce qu’on pourrait appeler un vétéran de l’industrie des énergies renouvelables. Avec en poche un doctorat en science de MIT et plus de 60 brevets et publications, il cherche des solutions au problème épineux qu’est notre sevrage des énergies fossiles, puis, en tant qu'entrepreneur et investisseur, s'attelle à la tâche difficile de faire réellement avancer les choses. 

« Les énergies renouvelables et moi sommes de vieux compagnons de route. J’ai commencé quasiment au plancher, et c’est un honneur d’avoir participé à son évolution tout au long de ma carrière. »

Au cours de 40 ans de travail, il a participé aux travaux sur différents aspects de la révolution des renouvelables, des panneaux solaires aux supraconducteurs, en passant par l'exploitation de l'énergie des vagues dans les océans. Aujourd’hui PDG de Advonex, il met au point des hydrocarbures durables pour répondre à notre dépendance du pétrole brut pour les plastiques, les cires et les lubrifiants.

 


« En tant qu’entrepreneur et qu’investisseur, je suis confiant dans les sociétés et les produits qui sont du bon côté de la transition à une économie faible en émissions de carbone. »


  

Après son entrée à l'université dans les années 1970, Chad a fait sa thèse sur le chauffage solaire résidentiel. « Ce n'était pas un projet particulièrement sexy, mais c'était très rentable pendant l’embargo sur le pétrole de l’OPEP ». Les autres technologies étaient un fiasco. Pendant ses études supérieures, il s’est penché sur la supraconductivité qui promettait de rendre possible des transmissions électriques longue distance super efficaces. « Ça a été une ascension formidable et puis une chute très abrupte, et ça a été mon premier avant-goût de la volatilité du secteur des écotechnologies », nous raconte-t-il à propos de la bulle des supraconducteurs qui a éclaté au début des années 1990. « En tant qu’investisseur, c’est le genre de leçon qu’on n’oublie pas. »

Toutes les solutions de technologies vertes ne décollent pas, mais le point de vue de Chad est que la trajectoire globale est claire: les énergies renouvelables vont continuer à monter alors que les énergies fossiles sont sur le déclin.

 


 « Les conditions sont bonnes au niveau mondial. Le solaire et l'éolien sont arrivés au stade où ils peuvent faire face juste en se basant sur leur économie. »


 

D'après lui, « les conditions sont bonnes au niveau mondial ». « Le solaire et l'éolien sont arrivés au stade où ils peuvent faire face juste en se basant sur leur économie. L’Europe a créé un cadre réglementaire stable et encourageant qui permet aux développeurs d'énergies renouvelables de faire des plans à long terme, la Chine est maintenant le plus grand producteur mondial en énergie solaire, et, malgré les meilleurs efforts de Trump, les gouvernements américains, au niveau des états ou au niveau fédéral, avancent et réalisent que développer les énergies renouvelables permet de diminuer la volatilité du marché énergétique et de réduire les coûts opératoires. »

« En tant qu’entrepreneur et qu’investisseur, je suis confiant dans les sociétés et les produits qui sont du bon côté de la transition à une économie faible en émissions de carbone. Et c’est très clair lorsque vous regardez où sont mes investissements et où je concentre mon énergie. »

Sans tenir compte de la classe d’actifs, on pourrait séparer le portefeuille d'investissement de Chad en deux grandes catégories: ceux qui sont stables et ceux à ne pas essayer chez soi.

Avec des années d'expérience à créer des sociétés et à lancer de nouvelles solutions sur les marchés, il passe beaucoup de son temps à guider de jeunes entrepreneurs dans le secteur de la valorisation énergétique des déchets, de l’exploitation de l'énergie des vagues des océans et du stockage énergétique. Il n'hésite pas à prendre un rôle intérim pour les aider à passer des étapes critiques, et parfois même à s’associer en devenant actionnaire.

« J’ai la chance d’être dans une position où je peux faire des placements en participation à haut-risques dans une start up. Mais plus je me rapproche de l'âge traditionnel de la retraite, plus je commence à déplacer mon portefeuille vers des investissements avec davantage de stabilité ainsi que de meilleurs revenus d'intérêts et de dividendes. »

Pour Chad, les obligations vertes, ainsi que certains placements rentiers avec Morgan Stanley, entrent dans cette catégorie. « Mes placements CoPower sont moins volatiles que le marché boursier, et je suis exposé à toute volatilité à haut risque que je veux avec mes autres investissements. »

 


« Plus je me rapproche de l'âge traditionnel de la retraite, plus je commence à déplacer mon portefeuille vers des investissements avec davantage de stabilité ainsi que de meilleurs revenus d'intérêts et de dividendes. »


 

« Investir avec CoPower est pour moi une manière passive de contribuer à l’industrie à petite échelle des énergies propres et de l'efficacité énergétique au Canada. J’avais vraiment envie de les soutenir, car le Canada doit vraiment faire son maximum pour atténuer le changement climatique. »

« Lorsque je vivais aux États-Unis, j'étais persuadé de trouver des moyens d’investir mon argent dans ce type d'activités. J’ai cherché et cherché, en vain. Et puis, pas longtemps après être revenu au Canada, j’ai découvert CoPower, et maintenant je peux boucler la boucle en plaçant mon argent là où j’ai commencé ma carrière. »

---

Chad Joshi est le président directeur général d’Advonex International, une start-up ontarienne qui utilise ses innovations processus brevetées pour produire des produits hydrocarbures de haute qualité à partir d’huiles végétales. À la conférence mondiale World Bio Markets Conference d’Amsterdam en mars dernier, la plateforme technologique d’Advonex a gagné le prix de l’innovation chimique “Bio-Based World News’s Chemical Innovation of the Year” et a été nommée pour “Most Sustainable Raw Ingredient” en 2017 par la Society of Cosmetic Chemists.

 

 

CoPower vous aident à mettre la planète dans votre portefeuille

 

Chad a investi dans la seconde émission d’obligations vertes (Obligations vertes II) ainsi que dans la troisième émission (Obligations vertes III) qui est disponible actuellement. Ce témoignage a été sollicité par CoPower et pourraient ne pas être représentatives des points de vue d’autres investisseurs actuels ou potentiels dans les Obligations Vertes de CoPower. Veuillez consulter la notice d’offre pour toutes les informations importantes au sujets de Finance CoPower Inc., des Obligations Vertes de CoPower et des modalités de l’offre.