Un placement sans culpabilité existe-t-il vraiment lorsqu'on parle du changement climatique?

C'est la question posée par Chris Pollen dans sa récente publication en trois parties dans le journal en ligne The Tyee. Celui qui se décrit comme le « menu fretin des investisseurs particuliers » nous explique comment il essaie de faire des placements qui rapportent réellement tout en évitant les énergies fossiles. Il appelle cela « la paralysie propre à notre époque », ce besoin d’investir pour l’avenir au milieu d’une urgence climatique engendrée par la croissance même que recherchent les investisseurs.

On vous comprend Chris! Et vous n'êtes définitivement pas seul. Il se trouve que vos écrits résonnent avec les conversations que nous avons chaque jour avec nos investisseurs.

Nous devons avoir un appel téléphonique avec chacun de nos investisseurs avant qu’ils puissent faire leur premier placement dans les obligations vertes CoPower, et cette conversation peut parfois ressembler à une thérapie financière. Nous entendons parler de leur rupture avec un conseiller financier qui ne prenait pas au sérieux leur inquiétude face au réchauffement climatique, ou leur frustration de voir le fonds d'investissement éthique de leur banque investi dans le pétrole ou le gaz, ou encore de leur prise de conscience que leur banque utilise l’argent de leur compte d'épargne pour on ne sait quel type d’investissement.

 

Un investissement dans les énergies propres pour tous

Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à chercher des placements qui reflètent leur inquiétude vis à vis du changement climatique, mais la réalité est qu’il peut être frustrant pour les investisseurs particuliers de trouver de bonnes opportunités financières qui correspondent réellement à leur valeur et au changement positif qu’ils veulent voir.

L’une des raisons pour lesquelles nous avons créé les obligations vertes CoPower était de pouvoir offrir aux investisseurs canadiens de toute taille une manière facile et attrayante d’investir directement dans les solutions au réchauffement climatique.

Après tout, un investissement sans énergie fossile a ses limites. Pour pouvoir faire de la transition vers une économie faible en carbone une réalité, il nous faut aussi mettre notre argent dans des solutions comme les énergies propres, l'efficacité énergétique et les bâtiments écologiques.

 

Les obligations vertes: un placement dans les solutions au changement climatique

La théorie du changement de CoPower est avant tout de connecter des investisseurs à la recherche de profit et d’une cause avec des projets en énergie propre en besoin de financement.

Malgré des avantages environnementaux et un profil de rendement solide, de nombreux projets en énergie propre sont toujours considérés comme étant trop petits pour attirer le financement des prêteurs traditionnels comme les banques et les fonds de pension. (Et pour être clair, lorsqu’on dit « petit », on parle de projets d’une valeur d’investissements juste en dessous de 20 M$ - ce qui est petit en fait si vous êtes un fonds de pension ou une grande banque qui a l’habitude de financer les gros projets centralisés en énergie fossile de l'économie des anciennes énergies.)

Faire un placement dans les obligations vertes de CoPower de 6 ans à 5% et de 4 ans à 4%, c’est investir dans l'économie des nouvelles énergies au Canada. Nos obligations vertes sont soutenues par un portefeuille diversifié de prêts à plus de 750 projets en énergie propre et en efficacité énergétique, de petite à moyenne taille, qui, ensemble, devraient permettre une réduction des émissions de carbones de près de 7 000 tonnes chaque année.

 

Les installations du dernier investissement de CoPower dans les énergies propres: 417 projets résidentiels géothermiques à Kelowna en Colombie-Britannique.

 

Le portefeuille inclut des prêts à des projets en efficacité énergétique comme des projets en  rénovations DEL dans des immeubles en Ontario, Colombie-Britannique et Alberta, des installations géothermiques au Québec et en Colombie-Britannique et des projets solaires communautaires en Ontario. Les projets génèrent des revenus stables de la vente d'énergie propre ou de l'économie d'énergie, et au fur et à mesure que les développeurs remboursent leur emprunt à CoPower, cet argent est redistribué à nos investisseurs d’obligations vertes sous forme de paiement d'intérêts fixes.

C’est une proposition gagnant-gagnante. Le modèle de CoPower, soutenu par l'économie solide des énergies propres, permet à nos investisseurs d’obtenir des rendements attractifs tout en apportant un financement catalyseur nécessaire pour contribuer à la croissance de l'industrie des énergies propres au Canada.

 

Si vous voulez lutter contre le réchauffement climatique, transférez votre argent au plus vite.

Notre façon d'investir compte vraiment. D'après une étude de CoPower, l'investisseur canadien moyen fait plus de dégât sur le climat avec son portefeuille d'investissement qu’avec toutes ses actions quotidiennes combinées. Et comme le montrent les événements de l'été, à savoir les canicules mortelles, les feux de forêts et ce nouveau terme alarmant de Terre comme « serre chaude », la rapidité avec laquelle on peut transférer cet argent compte d'autant plus.

Les obligations vertes de CoPower ne sont qu’une des opportunités grandissantes de placement en énergie propre disponibles aux Canadiens. Faites vos recherches et choisissez le placement qui convient le mieux à votre portefeuille, parce qu’au final, pour lutter contre le réchauffement climatique, il va nous falloir une armée de Chris qui posent ce type de questions et qui prennent action en fonction et sans plus attendre.