Grâce à sa connaissance approfondie de la ville, la Toronto Foundation est depuis longtemps l’experte pour accompagner les Torontois à placer leurs dollars de manière philanthropique pour faire le plus de bien. Depuis presque 40 ans, la fondation aide les philanthropes à trouver des moyens pour que leur argent en fasse plus, tout en soutenant des groupes à but non lucratif « petits, mais puissants » pour construire une ville ouverte, juste et durable.

C’est sans surprise que la fondation est aussi à l’avant-garde d’un nouveau mouvement qui cherche à trouver des moyens différents pour faire des profits tout en accomplissant plus de bien.

L'investissement d’impact est une stratégie d'investissement qui cherche à obtenir des rendements financiers et à provoquer des changements positifs sociaux et environnementaux, et s’y atteler n’a fait aucun doute pour sa chef de l’exploitation, Denise Arseneault.

« En quelques mots, nous nous sommes rendu compte que nous étions en train de passer à côté d’une incroyable opportunité pour accomplir notre mission » explique Denise sur le fait que les fondations canadiennes ne dédient généralement que 3 à 5% de leurs actifs pour les subventions et que les autres 95% sont investis de manière traditionnelle.

« Si nous pouvons investir et changer le monde en mieux, et que nous pouvons le faire tout en répondant aux besoins financiers de la fondation, pourquoi se priverait-on? »

 


« Si nous pouvons investir et changer le monde en mieux, et que nous pouvons le faire tout en répondant aux besoins financiers de la fondation, pourquoi se priverait-on? »


  

« L’investissement d’impact est un outil supplémentaire à notre disposition, une nouvelle manière de faire du bien au-delà des seules subventions. »

Aujourd’hui la Toronto Foundation travaille à aligner son portefeuille d’investissement avec les mêmes changements catalytiques et positifs qu’elle recherche avec ses subventions. «L’investissement d’impact est un outil supplémentaire à notre disposition, une nouvelle manière de faire du bien au-delà des seules subventions. »

L’un des investissements d’impact les plus récents de la fondation est l’achat de 750 000 $ en obligations vertes CoPower qui permettent de contribuer à financer des projets à échelle communautaire en énergie propre et en efficacité énergétique à Toronto et à travers le Canada tout en proposant des rendements annuels concurrentiels.

Afin d'établir ses priorités en matières d’investissement, la fondation a consulté le rapport des signes vitaux Toronto’s Vital Signs Report, le rapport annuel sur les sujets qui importent le plus aux habitants de la ville. La ville anticipe quatre fois plus de canicules et deux fois plus de précipitations dans les décennies à venir, alors soutenir l'environnement et le climat sont devenus des points clés.

« Nous voulions constater de vraies économies carboniques et les obligations vertes de CoPower se positionnent idéalement » nous confie Denise. « Le fait que certains des projets en efficacité énergétique du portefeuille des obligations se situent à Toronto était important pour nous, mais nous avons aussi été impressionnés par la diversité des projets et la portée de CoPower à travers le pays. »

 


« L’investissement d’impact est un outil supplémentaire à notre disposition, une nouvelle manière de faire du bien au-delà des seules subventions. »


  

En théorie, les 5% d'intérêt annuel de leur obligation verte de 6 ans pourraient servir à soutenir les subventions environnementales de la Toronto Foundation, par exemple le programme Green Thumbs Growing Kids ou le projet Homegrown National Parks de la Fondation David Suzuki.

« Nous avons appris qu’il n’y a pas besoin de choisir entre l’investissement d’impact et les subventions. Ce sont des stratégies complémentaires » explique Denise. « Dans plusieurs cas, les dollars que nous pouvons investir dans une organisation comme CoPower ne sont pas ceux que nous aurions mis dans les subventions. L’investissement d’impact nous permet de soutenir un type de travail très différent. »

 

Se lancer dans l'investissement d’impact

Pour Denise et son équipe, la partie la plus intéressante a été de mettre en place la stratégie et les critères de ces investissements d’impact pour la fondation. Comment trouver l'équilibre entre les objectifs sociaux et financiers? Pourraient-ils investir dans des projets en dehors de Toronto? Allaient-ils investir dans des projets uniquement gérés par des organismes caritatifs ou à but non lucratif, ou pourraient-ils aussi investir dans une entreprise sociale à but lucratif?

« Nous ne nous sommes pas précipités » raconte Denise. « Nous avons mené ce que j'appellerais un projet pilote responsable avec un bon processus, de ceux qu’on souhaite voir ».

La première étape a été une bonne dose d'éducation : « Nous avons pu profiter de l’aide précieuse des précurseurs comme la Fondation McConnell et le Centre MaRS sur l'investissement d’impact, tout particulièrement, pour éduquer nos équipes et notre conseil d'administration. »

 


Les obligations vertes de CoPower sont  « structurées pour que les fondations puissent participer aisément. »


  

« Nous sommes toujours en train d’apprendre, et c’est un domaine en constante évolution, donc il était important de mettre en place une stratégie flexible » explique-t-elle. « Une fois que nous avons déterminé les critères de base et que nous étions d’accord de pouvoir consulter le CA en cas d’exception, notre comité a pu reprendre son souffle. »

Chaque investissement peut être riche d'enseignements. « Dans de nombreux cas, nous étudions des opportunités d’investissement uniques, et il y a parfois beaucoup à apprendre des deux côtés, que ce soit pour nous ou pour l'organisation, qui souvent est encore en train d’apprendre à structurer au mieux une obligation ou un fonds pour la première fois. »

« C’est ce qui nous a attirés avec CoPower. Les obligations sont déjà un produit bien développé. Les documents légaux sont prêts. L'équipe de gestion travaille avec les investisseurs au quotidien » décrit Denise. « Tout est structuré pour que les fondations puissent participer aisément. »

Que ce soit un point d'entrée ou non pour l’investissement d’impact, d'après Denise, c’est « la force et la réactivité de l'équipe de gestion de CoPower » qui a gagné la confiance de la fondation et les a incités à franchir le pas avec l’achat des obligations vertes.

« Après les élections en Ontario, nous avions des questions sur l’impact du nouveau gouvernement sur CoPower. L'équipe est venue nous en parler lors d’un comité d’investissement et nous avons été impressionnés par leur réponse réfléchie. Ils avaient fait leur travail et nous en avons beaucoup bénéficié. »

Alors qu’elle travaille à développer ses investissements d’impact, la Toronto Foundation espère que sa propre expérience permettra d’aider les autres à en faire de même. Grâce à une subvention équivalente de 818 000 $ du gouvernement provincial, « la fondation va être, en 2018/19, le pilote d’un fonds d’investissement d’impact social unique pour les donneurs qui souhaitent établir un fonds permanent dans lequel chaque dollar sera maximisé pour le bien social. »

Saisir les possibilités qu’ouvre l’investissement d’impact pourrait radicalement accroître  l'efficacité des fondations dans leur mission de construire un monde meilleur. Sachez que les fondations canadiennes, publiques et privées, détiennent aujourd'hui des actifs financiers de plus de 73 B$, d'après Fondations philanthropiques Canada. En transférer ne serait-ce qu’un petit pourcentage pour avoir un impact serait très percutant.

 

Les obligations vertes pour faire un profit et faire la différence.


--

Note de l'éditeur: La Toronto Foundation a investi dans la troisième émission d’obligations vertes de CoPower (Obligations vertes III) qui est disponible actuellement. Cet article de blogue a été sollicité par CoPower et pourrait ne pas être représentatif des points de vue d’autres investisseurs, actuels ou potentiels, des obligations vertes de CoPower. Veuillez consulter la notice d’offre de CoPower Finance Inc. datée du 11 mai 2018, pour toutes les informations importantes au sujet de Finance CoPower Inc., de la troisième émissions des obligations vertes de CoPower et des modalités de l’offre de la troisième émission des obligations vertes de CoPower.